Trois mémorandums signés entre l'Algérie et le Portugal


A l’issue de la 5ème réunion du Groupe de travail conjoint, l’Algérie et le Portugal ont signé trois mémorandums portant sur la coopération dans les mines, la métrologie et la normalisation et ont convenu de créer un Conseil d’Affaires algéro-portugais durant l’année en cours. Les signatures ont ainsi couronné une visite de deux jours au Portugal du ministre de l’Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, durant laquelle il a co-présidé avec le ministre portugais de l’Economie Manuel Caldeira Cabral, les travaux de cette réunion, indique samedi un communiqué du ministère.

Dans le domaine minier, l’accord bilatéral a été signé entre l’Agence du service géologique d’Algérie (ASGA) et la Direction générale de la géologie et des mines du Portugal. Il vise l’expertise, l’exploitation et la valorisation des ressources minières, notamment dans les minéraux entrant dans la production des matériaux de construction, la promotion et l’encouragement de la coopération dans le domaine des ressources géologiques et de la cartographie, la régulation des activités minières, la récupération des zones minérales dégradées ainsi que l’échange d’informations dans le domaine des investissements.

Il est également question d’encourager les partenariats entre les entreprises des deux pays ainsi que la mise en place d’un groupe de travail technique, selon la même source. L’autre mémorandum, portant sur la normalisation, été signé entre l’Institut Algérien de Normalisation (IANOR) et l’Institut portugais de la Qualité.  Il a pour but de promouvoir la coopération et l’échange d’expériences dans le domaine de la normalisation, à travers Page 12 sur 111 l’information mutuelle sur les nouveaux projets de normes ainsi que les programmes annuels respectifs, l’inclusion au programme annuel des comités techniques de normalisation des normes relevant du domaine des produits échangés entre les deux pays et l’échange d’informations dans le domaine des règlements techniques et leur harmonisation.

D’autres part, le troisième mémorandum, qui porte sur la métrologie, a été signé entre l’Office national de métrologie légale (ONML) et l’Institut portugais de la qualité. La rencontre s’est par ailleurs conclue par la signature du document final concluant les travaux de cette 5ème réunion du groupe de travail conjoint. Ce document trace la feuille de route à venir entre l’Algérie et le Portugal notamment dans le partenariat industriel et l’investissement, l’énergie et les mines, les travaux publics, les transports, l’agriculture et la pêche, les technologies de l’information, le tourisme, les finances, la formation, la santé et l’éducation, détaille la même source.

A cet effet, A cette occasion, M. Bouchouareb a exprimé sa satisfaction quant à “l’évolution positive que connaissent les relations bilatérales” et émis le souhait de voir certains volets à l’instar de la diversification économique s’accélérer. Il a aussi co-présidé, en marge  de la réunion du groupe de travail, l’ouverture du forum d’affaires durant lequel il a annoncé la création prochaine d’un Conseil d’affaires Algéro-Portugais. A ce titre, les chambres de commerce et d’industrie des deux pays ont eu leurs premiers entretiens et envisagent de finaliser la mise en place de ce Conseil courant 2017.

Durant son déplacement, M. Bouchouareb a été reçu  par Manuel Caldeira Cabral ministre portugais de l’Economie et par le ministre des Affaires étrangères Augusto Santos Silva. D’autres entretiens ont suivit avec le Secrétaire au Commerce, Paulo Alexandre Ferreira, le Secrétaire d’Etat à l’Industrie, M. Vasconcelos ainsi qu’avec le Secrétaire d’Etat à l’Energie Jorge Seguro Sanches.

 

 

 

 

Previous Journée de vulgarisation sur la loi de finances 2017 à Tougourt
Next Entrepreneuriat: une activité, désormais, très prisée par les femmes algériennes